ASM Gold Can Change Lives for the Better

2020 left the jewelry sector shaken. The economic impacts of COVID-19 left many jewelers struggling to rebuild sales. As consumer demand for jewelry fell, the cost of gold peaked. At the same time, the moral and ethical issues raised by Black Lives Matter also trickled down to the sector. Several jewelers made the link between tackling systemic injustices and using supply chains which include artisanal and small-scale mining (ASM) gold to support livelihoods of Black miners in regions such as eastern Democratic Republic of the Congo (DRC); and interest in ASM gold increased.

Yet even though there is a desire to buy ASM gold, USAID’s Zahabu Safi (Clean Gold) Project heard first-hand how jewellers are constrained by commercial, practical, logistical and compliance barriers—often beyond their control. However, a market analysis carried out by the project shows that jewelers are increasingly aware that—if they can carefully select gold from responsible ASM sources—they can play a role in changing lives for the better. At the same time, jewellers are increasingly willing to engage with supply chains that are not yet perfect.

USAID’s Zahabu Safi Project is on a mission to build demand for responsible, conflict-free ASM gold from eastern DRC. To uncover what jewelers in the United States and Canada see as barriers that need to be overcome to allow them to confidently source ASM gold from eastern DRC, the project partnered with Christina T Miller Sustainable Jewelry Consulting to learn how we could help build supply chains that meet jewelers’ requirements.

While there are over 40 million ASM miners globally, only a tiny fraction can meet the highest standards of responsible sourcing. Nonetheless, 75 percent of the jewelers we interviewed recognise that the only way to improve mining practices and living standards for ASM communities is to start engaging with them. Jewelers instinctively understand the concept of progressive improvement that those working to improve sector standards are keen to encourage.  Of course, serious supply chain risks must be identified, addressed and mitigated. From there, with public and private sector support, ASM can be included in a company’s sourcing strategy.

USAID’s Zahabu Safi Project champions this continuous improvement model. The project helps miners in eastern DRC produce ASM gold to responsible standards, develops robust supply chains and creates markets for ASM gold. The need to link jewellers to responsibly sourced ASM gold through responsible supply chains is integral to achieving the project’s three main objectives:

  • Increasing demand for and co-investment in responsibly sourced ASM gold from eastern DRC.
  • Increasing the volume of exports of responsibly sourced ASM gold from eastern DRC; and
  • Improving the commercial viability of ASM gold cooperatives.

Barriers that Zahabu Safi must help jewellers overcome

“It’s too expensive.” “Customers don’t ask for it.” “I can’t find a manufacturer that will work with it to make my pieces.”

These are just some of the reasons that jewelers gave for being wary about buying responsible ASM gold.  

In recent years, a powerful trend towards using recycled gold has emerged in the ethical jewellery space; it is easier to market to customers as eco-consciousness grows. However, ASM gold is a harder sell, and responsible provenances are often more expensive than recycled gold. In addition, jewellers then have the tricky world of standards, due diligence, and figuring out what responsible sourcing means in practice.

Small jewelers have been bewildered with a limited conception of responsible supply chains beyond third-party certified initiatives. A lack of familiarity with the costs and challenges associated with building a supply chain from or through fragile countries can mean that jewelers are asked to take on board processes that are simply unfeasible in the short or even medium term. While bigger brands have due diligence systems in place, they told us that sourcing from countries like the DRC could cause them to face restrictions from their banks; and the gold could be flagged when they are audited against industry certification schemes.

How Zahabu Safi is helping address these barriers

USAID’s Zahabu Safi Project’s team recognises that jewelers’ sourcing decisions are not taken in a vacuum. Over the next two and a half years, we will tackle the barriers they face, with the goal of facilitating commercially viable ASM gold supply chains from eastern DRC that may serve to inspire others to #engagewithASM.

We aim to facilitate relationships between actors all along the supply chain, including through events like the April 2021 panel held jointly with the Black in Jewelry Coalition.  We are in the process of setting up a jewelers community which will support everything from sharing experience and learning to sourcing gold collectively. We will also provide jewelers with storytelling and marketing materials they need tell the positive story about the gold they are using to develop their responsible jewelry.

Find out much more about the jewelry sector’s requirements for buying ASM gold in our new report.

Sign up to our newsletter here for regular updates on how we are collaborating with cooperatives and miners in the DRC working with the mid- and downstream actors to create a market for the gold they produce.

If you would like to follow the journey or get involved, check out our newsletter or email for the Global Communities website. Contact nduncan@globalcommunities.org or rachel.brass@levinsources.com.


L'Or ASM Peut Changer des Vies pour le Mieux

 2020 a ébranlé le secteur de la bijouterie.  Les impacts économiques de la COVID-19 ont rendu difficile pour nombreux bijoutiers la relance de leurs ventes.  Alors que la demande des consommateurs pour les bijoux a chuté, le coût de l'or a culminé.  Dans le même temps, les problèmes moraux et éthiques soulevés par Black Lives Matter se sont également répercutés sur le secteur.  Plusieurs bijoutiers ont fait le lien entre la lutte contre les injustices systémiques et l'utilisation des chaînes d'approvisionnement qui incluent l'or artisanal et à petite échelle (ASM) pour soutenir les moyens de subsistance des mineurs noirs dans des régions telles que l'est de la République démocratique du Congo (RDC);  et l'intérêt pour l'or ASM a augmenté.

Pourtant, même s'il existe un désir d'acheter de l'or ASM, le projet Zahabu Safi (or propre) de USAID a entendu de première main comment les bijoutiers sont contraints par des barrières commerciales, pratiques, logistiques et de conformité - souvent indépendantes de leur volonté.  Cependant, une analyse de marché réalisée par le projet montre que les bijoutiers sont de plus en plus conscients que, s'ils peuvent sélectionner avec soin de l'or auprès de sources ASM responsables, ils peuvent jouer un rôle dans l'amélioration des vies.  Dans le même temps, les bijoutiers sont de plus en plus disposés à s'engager dans des chaînes d'approvisionnement qui ne sont pas encore parfaites.

Le projet Zahabu Safi de USAID a pour mission de créer une demande d’or ASM responsable et sans conflit en provenance de l’est de la RDC.  Pour découvrir ce que les bijoutiers aux États-Unis et au Canada considèrent comme des barrières à surmonter pour leur permettre de s'approvisionner en toute confiance en or ASM de l'est de la RDC, le projet s'est associé à Christina T Miller Sustainable Jewelry Consulting pour savoir comment nous pourrions aider à construire des chaînes d'approvisionnement qui répondent aux exigences des bijoutiers.

Alors qu'il y a plus de 40 millions de mineurs ASM dans le monde, seule une infime partie peut répondre aux normes les plus élevées d'approvisionnement responsable.  Néanmoins, 75% des bijoutiers que nous avons interrogés reconnaissent que le seul moyen d'améliorer les pratiques minières et le niveau de vie des communautés ASM est de commencer à s'engager avec elles.  Les bijoutiers comprennent instinctivement le concept d'amélioration progressive que ceux qui travaillent à l'amélioration des normes du secteur sont désireux d'encourager.  Bien entendu, les risques graves liés à la chaîne d'approvisionnement doivent être identifiés, traités et atténués.  À partir de là, avec le soutien des secteurs public et privé, l'ASM peut être incluse dans la stratégie d'approvisionnement d'une entreprise.

Le projet Zahabu Safi de USAID défend ce modèle d’amélioration continue.  Le projet aide les mineurs de l'est de la RDC à produire de l'or ASM selon des normes responsables, développe des chaînes d'approvisionnement solides et crée des marchés pour l'or ASM.  La nécessité de relier les bijoutiers à l'or ASM de source responsable par le biais de chaînes d'approvisionnement responsables fait partie intégrante de la réalisation des trois objectifs principaux du projet:

  • Augmentation de la demande et du co-investissement dans l'or ASM de source responsable de l'est de la RDC.
  • Augmentation du volume des exportations d'or ASM de source responsable de l'est de la RDC;et
  • Amélioration de la viabilité commerciale des coopératives aurifères ASM.

 Les barrières que Zahabu Safi doit aider les bijoutiers à surmonter

 "C'est trop cher."  "Les clients ne le demandent pas."  "Je ne trouve pas de fabricant qui travaillera ça pour fabriquer mes pièces."

 Ce ne sont là que quelques-unes des raisons invoquées par les bijoutiers d’être méfiants de l'achat d'or ASM responsable.

 Ces dernières années, une forte tendance à l'utilisation d'or recyclé a émergé dans l'espace de la bijouterie éthique;  il est plus facile de commercialiser auprès des clients à mesure que la conscience écologique grandit.  Cependant, l'or ASM est plus difficile à vendre et les provenances responsables sont souvent plus chères que l'or recyclé.  En outre, les bijoutiers font face alors au monde délicat des normes, de la diligence raisonnable et de la détermination de ce que signifie l'approvisionnement responsable dans la pratique.

Les petits bijoutiers ont été déconcertés par une conception limitée des chaînes d'approvisionnement responsables au-delà des initiatives certifiées par des tiers.  Un manque de familiarisation avec les coûts et les défis associés à la construction d'une chaîne d'approvisionnement à partir ou à travers des pays fragiles peut signifier que les bijoutiers sont invités à prendre en charge des processus qui sont tout simplement irréalisables à court ou même moyen terme.  Alors que les grandes marques ont mis en place des systèmes de diligence raisonnable, elles nous ont dit que l'approvisionnement auprès de pays comme la RDC pourrait les amener à faire face à des restrictions de la part de leurs banques;  une alerte sur l'or serait possible lorsqu'ils sont audités quant aux systèmes de certification de l'industrie.

Comment Zahabu Safi aide à surmonter ces obstacles

L’équipe du projet Zahabu Safi de USAID reconnaît que les décisions d’approvisionnement des bijoutiers ne sont pas prises dans le vide.  Au cours des deux prochaines années et demie, nous nous attaquerons aux obstacles auxquels ils sont confrontés, dans le but de faciliter les chaînes d'approvisionnement en or ASM commercialement viable de l'est de la RDC qui pourraient servir à inspirer d'autres à s’engager dans l’ASM.

Nous visons à faciliter les relations entre les acteurs tout le long de la chaîne d'approvisionnement, y compris à travers des événements comme le panel d'avril 2021 organisé conjointement avec la Coalition Black in Jewelry.  Nous sommes en train de mettre en place une communauté de bijoutiers qui soutiendra tout, du partage d'expérience et d'apprentissage à l'approvisionnement collectif en or.  Nous fournirons également aux bijoutiers le matériel de narration et de marketing dont ils ont besoin pour raconter l'histoire positive de l'or qu'ils utilisent pour développer leurs bijoux responsables.

Apprenez-en davantage sur les exigences du secteur de la bijouterie pour acheter de l'or ASM dans notre nouveau rapport.

Inscrivez-vous à notre newsletter ici pour des mises à jour régulières sur la façon dont nous collaborons avec les coopératives et les mineurs en RDC travaillant avec les acteurs intermédiaires et en aval pour créer un marché pour l'or qu'ils produisent.

Si vous souhaitez suivre le parcours ou vous impliquer, consultez notre newsletter ou notre e-mail pour le site Web de Global Communities. Contactez nduncan@globalcommunities.org ou rachel.brass@levinsources.com.

Region: Africa, DR Congo
Area of expertise: Economic Development